Infections

Qu’est-ce qui se cache derrière le terme infection?
Les infections sont déclenchées par des agents pathogènes tels que les bactéries, les virus ou les champignons. Ces agents pathogènes entrent en contact avec le corps humain, sont absorbés et peuvent se multiplier. Cela peut entraîner une réaction dans le corps et la formation de symptômes d’une infection. Le corps peut cependant, grâce au système immunitaire, reconnaître l’agent pathogène et ainsi réagir à une infection.
Comment les infections bactériennes peuvent-elles être traitées?
Parfois, il peut s’avérer nécessaire de traiter une infection bactérienne avec un antibiotique. Les antibiotiques peuvent avoir des modes d’action très différents. Ils ont la faculté de stopper la prolifération des bactéries voire de les tuer. Afin de pouvoir combattre efficacement les bactéries, il est capital que l’antibiotique soit pris conformément aux instructions du médecin.
Infection des voies respiratoires – à quel endroit précis?
Les infections des voies respiratoires désignent les pathologies des voies respiratoires déclenchées par des agents pathogènes tels que les virus ou les bactéries. Les voies respiratoires se divisent en une zone supérieure et une zone inférieure. Les voies respiratoires supérieures vont jusqu’à l’épiglotte. Le refroidissement, l’otite moyenne, l’amygdalite et la sinusite comptent parmi les infections des voies respiratoires supérieures les plus fréquentes.
Les voies respiratoires inférieures décrivent la trachée et les bronches. Les infections des voies respiratoires inférieures sont certes plus rares, mais souvent bien plus graves.
Quelles sont les causes des infections des voies respiratoires supérieures?
Les causes des infections des voies respiratoires sont multiples. Un refroidissement est quasiment toujours provoqué par un virus, alors que l’otite moyenne et la sinusite sont souvent causées par des bactéries. En outre, on est particulièrement vulnérable aux infections des voies respiratoires lorsque le système immunitaire est affaibli par le stress, le manque de sommeil ou des pathologies préexistantes
Comment se transmettent les infections des voies respiratoires?
La transmission des agents pathogènes peut se faire sous forme d’infection par gouttelettes ou sous forme d’infection de contact. Dans le premier cas de figure, des gouttelettes de salive contenant des agents pathogènes sont libérées dans l’air lors de l’éternuement, la toux ou la locution et sont ensuite inhalées par une personne saine. En cas d’infection de contact, les agents pathogènes sont souvent transmis par les mains. Se laver les mains fréquemment est par conséquent une mesure préventive possible contre les infections des voies respiratoires.
Pourquoi y a-t-il plus d’infections des voies respiratoires au cours des mois d’hiver?
C’est principalement lors de la saison froide que le système immunitaire est fréquemment affaibli par les basses températures. De plus, les muqueuses du nez et de la gorge sont asséchées par l’air sec du chauffage, perturbant ainsi le mécanisme d’auto-nettoyage naturel.
Pourquoi les enfants sont-ils plus souvent atteints d’infections des voies respiratoires que les adultes?
En moyenne, les enfants contractent trois à huit infections des voies respiratoires par an. Une des causes de la fréquence accrue de ces infections réside dans la forme anatomique des voies nasales, du larynx et des bronches des enfants. En outre, chez les enfants, le système immunitaire n’est pas encore entièrement développé.
Dans le traitement des infections respiratoires infantiles, les médicaments spécialement adaptés aux enfants jouent un rôle tout particulier. Ces préparations sont convaincantes par leur goût et doivent êtres dosées de manière précise en fonction du poids corporel.
Comment diagnostique-t-on les infections des voies respiratoires?
Un médecin peut diagnostiquer une infection des voies respiratoires à l’aide d’un examen physique, de procédés d’imagerie ou d’une analyse sanguine. Lors de l’examen physique, les ganglions lymphatiques sont palpés, les poumons sont auscultés et un œil est également jeté à la gorge. Une analyse sanguine est nécessaire afin de différencier avec certitude une infection virale d’une infection bactérienne. Cependant, le médecin peut également mettre en évidence des agents pathogènes bactériens à l’aide d’un prélèvement réalisé dans la bouche ou la gorge ou d’un échantillon de mucus.