Douleurs et inflammations

Quelle fonction naturelle remplit la douleur?
Les douleurs représentent un enjeu majeur de la médecine et elles sont responsables d’une baisse de la qualité de vie chez les patients.
Les douleurs aiguës ont cependant une fonction protectrice extrêmement utile car elles indiquent des blessures et maladies ou peuvent même déclencher un réflexe protecteur. Par exemple, lorsque nous touchons une surface brûlante, nous ressentons non seulement une douleur aiguë, mais retirons aussi automatiquement nos mains.
 
Comment naissent les douleurs?
Le corps humain comporte des capteurs de la douleur spécifiques, appelés récepteurs de la douleur, afin de percevoir les stimuli douloureux. Ces récepteurs de la douleur réagissent aux stimuli thermiques, aux stimuli mécaniques et aux médiateurs chimiques libérés en cas d’inflammation ou de lésion tissulaire. Lorsqu’un signal douloureux est capté par un récepteur, il est transmis à la moelle épinière par le biais des voies nerveuses. Dans la moelle épinière, après un premier traitement des signaux, les réflexes de protection vitaux sont déclenchés. Ensuite, le stimulus douloureux atteint le cerveau, où la douleur est alors perçue.
Quelles formes de douleurs sont connues?
La douleur aiguë survient soudainement, est de durée limitée et disparait donc assez rapidement. Souvent, les douleurs aiguës sont attribuables à une cause bien précise. Cependant, elles ne disparaissent malheureusement pas toujours. Les douleurs récurrentes ou persistantes, présentes sur plusieurs mois ou années, sont définies comme chroniques.
Mais les douleurs peuvent également être classées selon leur lieu d’apparition. De manière très générale, elles peuvent être classées en douleurs somatiques (c.-à-d. douleurs émanant de l’appareil moteur et des surfaces du corps) et douleurs viscérales (c.-à-d. douleurs émanant des organes).
 
Céphalées – Les formes les plus fréquentes
Tout le monde ou presque a déjà fait l’expérience de maux de tête ou céphalées. Les formes les plus fréquentes sont les céphalées de tension et la migraine.
Les céphalées de tension se manifestent par une douleur lancinante ou sourde dont la localisation peut varier totalement.
En cas de migraine, les patients souffrent au contraire de douleurs pulsatives. Souvent, les patients migraineux se plaignent également de nausées et d’une hypersensibilité à la lumière et au bruit. Une migraine peut être accompagnée ou non d’aura. En cas d’aura, des troubles de la vision ou de la parole, des fourmillements dans les jambes ou une sensation d’engourdissement peuvent survenir.
Pourquoi des douleurs se manifestent-elles parfois au cours des menstruations?
Chez de nombreuses femmes, les menstruations s’accompagnent de douleurs récurrentes qui peuvent se manifester très différemment. D’un point de vue médical, on peut distinguer deux types de douleurs menstruelles. Les douleurs menstruelles primaires naissent des contractions de l’utérus, qui sont nécessaires afin d’expulser la muqueuse utérine et de déclencher les saignements. Ces contractions peuvent être renforcées et prolongées par les hormones et ainsi entraîner des douleurs et crampes. Les causes des douleurs menstruelles secondaires peuvent être des maladies telles l’endométriose ou des inflammations.
Qu’entend-on par rhumatismes?
En langage courant, rhumatisme est un terme générique désignant les états musculaires et squelettiques douloureux ayant un impact fonctionnel. Il existe toutefois également des maladies rhumatismales qui touchent les organes internes.
Les maladies rhumatismales peuvent être réparties en quatre classes:
1. Les maladies rhumatismales inflammatoires telles que l’arthrite rhumatoïde
2. Les maladies rhumatismales dégénératives telles que l’arthrose
3. Les maladies rhumatismales métaboliques telles que la goutte
4. Les maladies rhumatismales algiques (rhumatismes des parties molles) telles que la fibromyalgie
Quels symptômes peuvent évoquer une maladie rhumatismale?
Chacun connait des douleurs musculaires, dorsales ou articulaires. Mais bien souvent, ces douleurs disparaissent. Lorsque les douleurs persistent sur une longue période ou bien sont récurrentes, la prudence est de mise. Une raideur des doigts ou articulations ou encore une inflammation ou un gonflement des articulations peuvent entre autres être des symptômes de maladies rhumatismales.