Allergies

Allergie – et maintenant?
Lorsque l’on entend le terme «allergie», on est bien souvent dans un premier temps un peu désorienté. Sous ce terme générique peuvent se cacher de nombreuses pathologies de degrés divers. En fonction du type d’allergie dont il s’agit, le médecin traitant va prendre les mesures thérapeutiques nécessaires en concertation avec le patient.
Qu’est-ce qu’une allergie, précisément?
Notre système immunitaire a pour mission de protéger notre corps des substances étrangères potentiellement pathogènes. L’allergie traduit une réaction de défense excessive de notre système immunitaire envers des substances étrangères qui sont en soi inoffensives.
Ces substances peuvent par exemple être des aliments (noix, protéine de lait, entre autres), des métaux (chrome, nickel, entre autres), des moisissures, la lumière du soleil, la poussière domestique ou les pollens de graminées. On désigne également la substance en question par le terme «allergène», car c’est elle qui déclenche l’allergie.
 
Pourquoi développe-t-on une allergie?
Les raisons de survenue d’une allergie sont multiples et en partie encore troubles. Il est cependant certain que plusieurs facteurs tels que l’hérédité, les conditions environnementales, la pollinisation, le climat et l’état psychique jouent un rôle et sont souvent combinés lorsqu’une allergie survient
Comment remarque-t-on une allergie?
En fonction de l’allergène, des signes cliniques complètement différents peuvent apparaître. Parmi les manifestations possibles figurent les maladies respiratoires, un rougissement des yeux, de la fatigue, des troubles de la concentration, des réactions cutanées (par ex. névrodermite) ou de la fièvre.
 
Comment diagnostique-t-on une allergie?
Il existe différentes façons de diagnostiquer une allergie. Un test cutané peut être utile pour identifier l’allergène. Il s’agit de ce qu’on appelle un test de provocation, au cours duquel des allergènes connus sont appliqués sur la peau en forme concentrée. En cas d’allergie à un ou plusieurs de ces allergènes, une réaction (par ex. un rougissement ou la formation de plaques) apparaît au niveau de la zone de contact. En fonction de l’intensité de la réaction cutanée, il est possible de déterminer le degré de la réaction allergique. En outre, un test sanguin permet de mettre en évidence dans le sang l’immunoglobuline E comme marqueur d’une allergie. Toutefois, cela permet uniquement de confirmer la présence d’une allergie, et non d’en connaître le déclencheur.

Il existe encore une multitude d’autres tests que le médecin traitant peut décider de faire réaliser, en fonction du type d’allergie.
 
Comment atténuer les troubles causés par une allergie?
Divers médicaments aux mécanismes d’action complètement différents sont disponibles pour le soulagement des troubles. Un traitement par cortisone ou antihistaminique permet d’atténuer les symptômes allergiques, voire de les faire disparaître.
La cortisone réprime la réaction allergique en réduisant la disposition de l’organisme à développer une réaction défensive. Les antihistaminiques bloquent le principal agent inflammatoire de l’organisme, l’histamine, libérée lors de la réaction allergique.